Qu’est-ce qu’une ferme de toit ?

Une ferme de charpente est un assemblage de pièces de bois ou de métal supportant la toiture. En construction de charpente, la ferme de toit comporte des éléments de pression et de traction. Selon la hauteur de charpente et le type de ferme, il est possible ou non d’aménager les combles.
Qu’est-ce qu’une charpente traditionnelle ? Que sont les charpentes à fermettes ? Quel bois pour une toiture ? Quelle structure pour créer des combles aménageables ? Retrouvez quels éléments composent la ferme et les principaux types de charpentes traditionnelles.

Définition d’une ferme de charpente

L’arbalétrier, le poinçon, les contrefiches et l’entrait composent les éléments de ferme. Chaque pièce des fermes de charpentes a une fonction pour soutenir la toiture.
Qu’est-ce qu’une ferme triangulée ? Retrouvez la définition des fermes de charpentes.

Qu’est-ce qu’une ferme de charpente ?

La ferme de charpente est un élément porteur composé d’assemblages en bois ou métalliques. La ferme a la fonction d’accueillir le faîtage, les pannes et chevrons recevant la couverture du toit.
La structure forme la charpente de la maison fixée ensuite aux murs porteurs. Il existe deux types de charpentes : la charpente traditionnelle et la fermette.

Quels sont les éléments de la ferme de toit ?

La ferme de charpente est de tradition une ferme triangulée permettant une pente de chaque côté.
Les éléments qui composent les fermes sont : l’entrait, les arbalétriers, le poinçon et les contrefiches. Différentes techniques d’assemblage permettent de relier chaque pièce.
Les arbalétriers et contrefiches sont des éléments de compression, les entraits et le poinçon des éléments de traction.

Quels sont les différents types de charpentes ?

Il existe deux types de structures de toiture : les traditionnelles et les fermettes industrielles. On associe chaque pièce à une autre par des assemblages moisés.
Quel bois pour la toiture ? Quelle est la différence entre les deux structures ?

Qu’est-ce qu’une charpente traditionnelle ?

La charpente de tradition est une structure de bois massif souvent issu d’arbres résineux. Elle est formée sur le modèle de la ferme triangulée.
L’assemblage des pièces de bois formant la charpente se fait en fonction du type de section. La panne faîtière est fixée sur le poinçon et les pannes sablières à l’entrait.

Chaque arbalétrier est assemblé à une panne intermédiaire sur laquelle se fixent les chevrons. Des liteaux sont installés sur les chevrons et le voligeage sur les liteaux. La couverture de toiture est posée sur le voligeage et le faîtage.
Les charpentes traditionnelles sont fixées aux murs porteurs. Elles peuvent être soutenues par des poutres ou poteaux.

Qu’est-ce qu’une fermette ?

La fermette ou charpente américaine est un type de charpente industrielle en kit. Les pannes et chevrons du toit sont remplacés par un assemblage de fermes, les fermettes.
Les pièces en bois des fermettes sont de faibles sections, c’est-à-dire de faibles épaisseurs.
Le prix d’une fermette industrielle est ainsi moins cher que celui d’une charpente de tradition.

Les assemblages des éléments de charpente se font par des pièces métalliques assurant leur solidité.
Le conditionnement en kit facilite la pose de charpente à fermette. S’il est tentant de faire les travaux soi-même, adressez-vous à un charpentier qualifié. Le charpentier sait interpréter les plans de charpentes et faire les calculs nécessaires aux travaux de construction.

Les 3 principaux types de charpentes traditionnelles

En construction traditionnelle, plusieurs structures de toiture existent. Nous vous présentons les trois principales.

La ferme latine

L’origine des fermes latines remonte à l’époque des Romains. Sur les fermes latines, une contrefiche est fixée de chaque côté du poinçon et reliée à l’entrait.
Choisissez cette solution si vous souhaitez des combles perdus dans votre maison.

La ferme à entrait retroussé

Pour aménager un comble, il faut retrousser l’entrait au niveau d’une panne intermédiaire. Cette solution d’entrait retroussé fait gagner en hauteur sous plafond.
Pour éviter que les arbalétriers ne fléchissent, il faut ajouter des jambes de force. Un blochet est moisé pour réunir les jambes aux arbalétriers. Les jambes de force sont fixées à des semelles.

La ferme à la Mansart

La ferme à la Mansart utilise la solution de l’entrait retroussé pour une grande hauteur de comble. Des contrefiches relient les arbalétriers et le poinçon à l’entrait.
L’assemblage de faible pente au-dessus de l’entrait retroussé se nomme le terrasson. On ajoute des aisseliers reliant l’entrait retroussé aux jambes. Cet assemblage au-dessous de l’entrait retroussé s’appelle le brisis.

Pour la construction d’une toiture de maison, il existe autant d’assemblages de fermes qu’il y a de charpentes.
Qu’il s’agisse d’une charpente traditionnelle ou d’une fermette, seul un charpentier qualifié sait réaliser vos travaux. Faites plusieurs devis auprès d’artisans pour comparer les prix.